Road Trip au Costa Rica

jeudi 19 mars 2020
En Janvier 2020, nous sommes partis avec mon chéri en road trip de 3 semaines au Costa Rica. C'était une première pour moi, mon premier grand voyage en dehors du cadre des études. Mais pour mon copain, il s'agissait de son 3ème séjours dans ce pays d'Amérique central. Il a pu me faire découvrir des spots qu'il avait adoré, et on a pu en dénicher de nouveaux et ainsi vivre un périple inoubliable. 
Dans cet article, je partagerais avec vous notre itinéraire afin de vous donner quelques idées pour planifier le vôtre, ou tout simplement pour vous partager de jolis photos de ce pays que j'ai adoré visiter.

La région des volcans 


Jour 1 - Catarata del Toro 


Cette cascade est située dans un ancien cratère de volcan éteint. Le paysage est digne des décors de film Jurassic Park, et sincèrement, il s'agit de l'endroit qui m'a le plus impressionné durant le séjour.
Après une rando de 30 min (descente d'un nombre incalculable de marches surtout), on peut atteindre le bas de la cascade. Pour s'y approcher au plus près autorisé il faut tout de même escalader des rochers glissants, mais ça vaut vraiment le détour. Pour les moins téméraires, on a déjà une très belle vue dès les premiers mètres de la rando, et il y a plusieurs spots sympa pour admirer tout ça sans se compliquer la vie. Ce qui était génial aussi, c'est que lors de notre visite (un samedi à 10h) il n'y avait pratiquement personne. Nous avons croisé uniquement 2 autres couples.
L'accès à la cascade est payant, environ 15$ par personnes (comme la plupart des cascades et autres lieux à visiter au Costa Rica). Mais sincèrement ça les vaut largement.


Jour 1 et 2 - La Fortuna (Volcan Arenal et sources chaudes)


Nous sommes arrivés à la Fortuna en début d'après-midi. Sur la route, on a eu la chance d'apercevoir le volcan Arenal, qui est resté caché le lendemain sous d'épais nuages. Nous sommes allés faire un tour directement aux sources chaudes publiques et gratuites. Nous ne voulions pas d'un endroit artificiel façon Center Park ou Aqualand. À première vue, le lieu n'est pas des plus accueillants, il faut passer sous un pont tagué tout en ayant les pieds dans l'eau pour enfin atteindre un paysage vraiment génial. Cet après-midi-là, nous étions nombreux à être venus se détendre dans l'eau bien chaude, ce qui n'empêchait pas de trouver une bonne place pour se prélasser et profiter de la végétation qui borde cette rivière. Mais le lendemain, lorsque nous y sommes retournés à 8h du matin (un dimanche), nous étions complètement seuls. Un vrai petit paradis.

Jour 2 et 3 - Monteverde 

Après avoir quitté la Fortuna nous nous sommes dirigés vers la région de Monteverde en longeant le lac Arenal
Pour notre troisième journée, mon chéri tenait absolument à ce qu'on fasse un parcours en tyrolienne qu'il avait déjà testé 7 ans auparavant. Frissons et vue sur la canopée verdoyante garantie. 


On a choisi celui de 100% aventura à 50$ par personnes. Il s'agit d'un parcours de 10 tyroliennes dont une de 1,6 km de long. On avait même la possibilité de les faire en position "superman", rien de tel pour avoir l'impression de voler. Un saut façon Tarzan était aussi proposé, mais on était trop frileux pour oser le faire.


J'ai aussi un petit soda (petit restau typique du Costa Rica) à vous recommander à Santa Elena (village proche de Monteverde). Il s'agit du Boca2 café où on peut manger un très bon casaso, un mélange de riz et haricots rouges, ici accompagné de toast et d'une omelette avec tomates et piments jalapeños. 


Jour 3 - Catarata Llanos del Cortes 


Changement d'ambiance. Après le climat humide et nuageux de Monteverde, nous nous sommes dirigés vers la cascade Llanos del Cortes. Cet endroit est parfait pour se rafraîchir et se prélasser avec une Pipa Fria (eau de coco fraîche). Encore une fois, le lieu était désert, on a donc pu profiter de l'espèce de petite plage en bord de rivière de 15 à 17h en toute intimité. Cependant, j'ai eu la mauvaise surprise de me faire dévorer par les puces d'eau. N'oubliez donc pas votre répulsif.
Pour accéder à cette cascade, petite astuce : ne vous garez pas au parking "officiel" qui ferme plus tôt et coûte plutôt cher. Un peu plus loin, il y a un autre parking géré pas des locaux qui ne demande qu'une participation financière volontaire pour pouvoir garder les voitures et nettoyer les abords du lieu (parking très sûr ne vous inquiétez pas). 


Jour 4 - Rio Celeste 


Le Rio Celeste est certainement le spot que j'avais le plus hâte de visiter. Il s'agit d'une rivière qui a la particularité d'être d'un bleu turquoise intense absolument magnifique. Cette couleur est due à une réaction chimique provenant du mélange des éléments de deux rivières situées en amont qui elles sont incolores. Selon la légende, il s'agirait de Dieu qui aurait lavé ses pinceaux dans cette rivière après avoir peint le ciel.
La visite du Rio Celeste se fait en environ 2h de randonnée durant laquelle on peut voir une gigantesque cascade, des sources chaudes, et l'endroit où apparaît la fameuse couleur bleue. J'ai adoré crapahuter 5 km dans la gadoue entourée de la jungle. Cependant, c'est un spot où on retrouve beaucoup d'autres touristes. De plus, mon chéri était un peu déçu. En effet, 7 ans plus tôt, il était encore possible de se baigner dans ce rio, ce qui dorénavant est interdit. 
Attention aussi à la météo. Si le temps est bon vous allez sans aucun doute pouvoir admirer la belle couleur de l'eau, mais s'il pleut ce n'est plus forcément garanti. Nous avons eu une petite pluie qui n'a heureusement pas entaché notre visite (au contraire la marche était même très agréable) mais nous nous étions préparés moralement au cas où.
Prix d'entrée : 12$ par personnes.


La côte Pacifique 

Jour 5 à 11 - Playa Copal et Playa Rajada 

Nous avons ensuite poursuit notre séjour dans la famille de mon chéri qui est expatriée au Costa Rica depuis quelques années. 



Étant très impliqués dans la protection des tortues marines (ONG Equipo Tora Carey) ils m'ont donné l'occasion d'assister à l'éclosion et l'entrée dans l'océan de bébés tortues. C'était vraiment un moment fort en émotion.


Ce séjours était aussi l'occasion de faire du Kite Surf dans un des meilleurs spot du Costa Rica , Playa Copal (Bahia Salinas) avec l'école de kite de la famille : Kiteboarding Costa Rica.
J'avais pour projet de prendre une semaine de cours pour débutants, histoire de pouvoir partager la passion de mon chéri, mais avec l'intensité du vent qui était anormalement forte ça n'a pas été possible. Lui-même n'a d'ailleurs pu se faire que 2 sessions.


Lors d'une petite virée en voiture pour rejoindre une petite plage isolée, nous sommes tombés sur une trentaine de singes capucins qui traversaient la route en sautant de branches en branches. Nous sommes restés une trentaine de minute observer cette scène incroyable que je garderais en tête toute ma vie. On a aussi croisé beaucoup d'Iguanes, ainsi que des Coatis (animaux de la famille des ratons laveurs, typiques du pays).


Pour les passionnés de Kite Surf on ne peut que recommander cet endroit. Et d'ailleurs, si vous cherchez un logement vraiment pas cher avec vue imprenable sur l'océan on vous conseille les cabinas qui appartiennent à l'école de kite.


Jour 11 à 14 - Tamarindo


Tamarindo est un des spots de surf les plus connu au Costa Rica, notamment pour les débutants qui peuvent profiter de vagues constantes et peu intenses. J'en ai donc profité pour prendre des cours de surf via airbnb expérience : "Surfez avec un costa-ricain" et "surf with Oscar". Pour environ 40$ la leçon d'1h30 j'ai réussi hyper facilement à me lever sur la planche à chaque fois, et même à prendre quelques petites vagues. J'avais tout de même déjà fait un stage de surf de 5 jours l'été dernier sur la côte Atlantique mais mon niveau était bien plus faible car les conditions moins évidentes.


Au dela du surf, Tamarindo est surtout une station balnéaire très (trop) touristique et très américanisée. Ce n'est vraiment pas l'endroit à choisir pour une expérience authentique. Cependant, l'avantage est que la vie nocturne y est très développée. On a pu faire la fête et bien s'amuser tout les soirs à coups de Pilsen ou d'Imperial (les bières du Costa Rica) ou de Piña Colada.


Pour ces quelques jours nous avions pris une chambre dans une auberge de jeunesse plutôt bon marché pour cette ville. Rien de luxueux mais chaleureux avec avec cuisine partagée et à 3 min à pied de la plage : le Tsunami Hotel.


Jour 14 à 17 - Samara


On a continué notre route encore plus au Sud vers la ville de Samara, notre coup de coeur de ce road trip. Contrairement à Tamarindo, ici pas d'immeubles, tout est à taille humaine.



Pour le surf on peut profiter du même style de vagues qu'à Tamarindo, des conditions parfaites pour les débutants.


On a trouvé un airbnb absolument parfait qu'on vous conseille les yeux fermés. Nos hôtes ont été aux petits soins, nous amenant même à la plage voisine de Carillo (magnifique plage bordée d'une multitude de cocotiers).


Jour 17 - Catarata de Belen


Sur les conseils de nos hôtes airbnb, nous avons passé une matinée à nous baigner à la Catarata de Belen. Le bassin de la cascade est même assez profond pour pouvoir faire quelques plongeons.


Jour 17 à 21 - Mal País, Santa Teresa


Pour notre dernière étape nous avons choisi de nous arrêter du côté de Mal País et Santa Teresa.
Contrairement aux spots précédents, ici l'océan ressemble beaucoup plus à l'Atlantique de Lacanau et du Porge. Les vagues sont plus puissantes et plus nombreuses. De ce fait pour surfer c'était plus compliqué.


Nous avons eu la malchance d'avoir un temps assez nuageux et pluvieux durant ces derniers jours (malgré le fait qu'on soit en pleine période sèche). On a même eu le droit à une coupure de courant générale toute une nuit. On va dire que ça fait parti du jeux ! 

On n'avait plus le budget pour louer un quad ou une voiture sur place, mais on vous conseille de le faire pour vous déplacer dans ces villes qui sont très étendues (à vrai dire il n'y a qu'une rue principale de plusieurs kilomètres de long qui longe la plage). 


Pour les 2 premiers jours on avait loué une lodge avec terrasse et vue sur mer (Blue Jay Lodge). Le prix n'était pas beaucoup plus élevé que pour une petite cabina du coup on s'est fait plaisir. Malheureusement l'hôtel était assez éloigné du centre ville, donc pour les tout derniers jours on a trouvé un airbnb parfaitement situé.


Si je devais résumer mon voyage au Costa Rica en quelques lignes, je dirais tout simplement que la nature y est omniprésente, riche et magnifique. Les paysages sont très variés, on peut passer de la jungle aux montagnes avec prairies, des belles cascades aux volcans, et des plages avec cocotiers en quelques heures seulement. Si vous êtes chanceux vous apercevrez quelques animaux, ce qui rend l'expérience incroyable. Et pour finir les habitants sont très acceuillants, surtout si vous vous débrouillez bien en espagnol

Pour finir je vous laisse avec une carte interactive qui résume parfaitement notre Road Trip au Nord Ouest du Costa Rica.
Comme vous pouvez le voir il nous reste toute une partie du pays à explorer (côte Caraïbes, parc nationaux et réserves naturelles), mais ça on se le garde pour une autre fois.

Pura Vida
Axelle 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire